Ama Mundu

, par Ekkehart Schmidt












L’expression en cherokee & latin « ama mundu », qui se traduit en français par « eau propre » a été choisie comme nom pour une entreprise fondée en février 2015. La société Ama Mundu Technologies a pour objet l’exploitation et le développement de savoir-faire et d’équipements innovants pour extraire de l’eau d’une grande pureté à partir de liquides très pollués, tels que les lisiers ou les digestats des unités de production de biogaz.

Pour aller plus loin qu’un simple assainissement des eaux usées comme le pratique les stations d’épuration (surtout avec les microorganismes) l’entreprise luxembourgeoise basée à Foetz a développé une méthode innovante et écologique déjà primée. Ama Mundu Technologies conçoit, développe et construit des équipements industriels d’extraction d’eau. Le savoir-faire de l’entreprise consiste à extraire et recycler une eau d’excellente qualité à partir de ressources difficiles à traiter (eaux usées, jus ou moûts de fermentation, eau de mer, etc.), en appliquant la nanofiltration.

La technologie utilisée est innovante : cela fonctionne même à partir du lisier, fumier, boues de méthanisation ou digestat. Ama Mundu peut obtenir de l’eau non seulement potable, mais d’excellente qualité. L’entreprise applique donc les idées de l’économie circulaire et protège les ressources en eau grâce à la récupération. En 2017 Ama Mundu a remporté le prix de l’environnement de la FEDIL dans la catégorie « start-up éco-innovante ».

On accompagne des entreprises de l’agriculture, des communes et d’autres secteurs pour fractionner et valoriser leurs effluents liquides. Ama Mundu n’utilise pas de produits chimiques ou biologiques mais un traitement mécanique. La méthode consomme très peu d’énergie et produit un résultat à prix modéré et compétitif. Les clients visés par Ama Mundu sont des syndicats communaux, des communes, des producteurs de biogaz ou des cultivateurs.

Pour développer l’entreprise, Ama Mundu a reçu de la part de la BCEE et d’etika en mars 2018 trois crédits à hauteur de 1 266 500 euros : une ligne de crédit de 290 000 euros, un prêt d’investissement de 800 000 euros et un crédit de 176 500 euros. La durée du prêt est de 5 ans.

En avril 2018 Ama Mundu a été choisi par le syndicat des eaux du sud de Koerich (Kehlen) pour l’aider à s’engager dans une démarche de protection des ressources en eau.

La commune a choisi, en tant que première commune du pays, un projet-pilote pour le traitement des eaux résiduaires de l’usine locale de biogaz. Avec l’aide de Ama Mundu 80% du lisier de l’usine qui se trouve au lieu-dit « Zentestall », va être réduit en lui retirant l’eau par nano-filtration. Des 20% restants, un engrais spécifique riche en phosphore et en azote est obtenu. Une installation semblable pourrait être utilisée pour le traitement des sources d’eau municipales de Direndall comme usine de traitement de l’eau potable. D’autres applications sont déjà envisagées. La commune de Kehlen jouera donc un rôle de pionnier avec cette décision.

Contact : Ama Mundu Technologies, Marcel Wilwert, rue du commerce – Technoport Hall 2A, L-3895 Foetz, Tél. : 26 17 51 32, site web

Article du 25 avril 2018