Appui au développement autonome (ADA) - Projet LUXMINT

, par Jean-Sébastien Zippert

ADA appuie les institutions de microfinance actives dans les pays en voie de développement. Le Programme LUXMINT permet d’octroyer des prêts et des garanties pour appuyer financièrement la croissance et le renforcement de ces institutions.

Date de début : avril 2001

Description : ADA a récu un crédit d’investissement pour l’élargissement du programme LUXMINT. Vous trouverez plus d’informations ici. Ce projet a été élargi en avril 2004 par une extension de 260.000 EUR. Cette extension a été rendue possible grâce à la mobilisation de 40.000 EUR du fonds de garantie de Etika sur toute la durée du prêt. En 2007 il y avait une deuxième élargissement : Le crédit s’éleve maintenant à 500.000 EUR.

Articles parus dans la presse : Vous trouverez dans la revue de presse un article que le Tageblatt a consacré à ce prêt. Vous trouverez également le communiqué de presse qui a été repris par l’Agefi.

Montants des crédits en EUR : 500.000

Durée des deux crédits : 5 ans

Contact : ADA, 39 rue Glesener, L-1631 Luxembourg, Tél. 45 68 68 1, info@ada-microfinance.lu

Site web : www.ada-microfinance.lu

....................................................................................................................
Interview :
Lisez un interview sur les microcrédits, que Magali Paulus (ADA et etika-présidente) a donné pour nôtre magazine etikainfo.

Document audio :

Ecoutez l’interview de Véronique Faber de ADA qui a été diffusée sur RTL

C’est ce type de crédit qui, un fois distribué à des institutions de microfinance (IMF) locales, permet à Fernando de faire vivre sa famille : Fernando Intriogo Rezabala habite à Santa Cruz en Bolivie. Il a quatre enfants. Apprenti en couture, Fernando voulait s’installer à son compte mais n’avait aucune réserve d’argent pour pouvoir lancer sa propre affaire.
Un jour, il rencontre FIE, une IMF bolivienne spécialisée dans l’offre de services financiers aux populations pauvres qui accepte de lui octroyer un prêt après examen de son dossier. Grâce à ce crédit, Fernando a pu acheter des machines et de la matière première, et a ainsi pu ouvrir son propre atelier de confection. Depuis il se spécialise dans la confection de pantalons en jeans car il sait qu’il existe un marché potentiel. Les revenus générés par son activité augmentent peu à peu, et grâce à la régularité de ses remboursements, il a pu obtenir un second prêt, plus élevé.


Fernando dans son atelier de confection

....................................................................................................................

L’exposition photo « Microfinance côté face »
vue par plus de 2 000 personnes !

L’exposition photo „Microfinance côté face“ de Guy Wolff/ADA a fermé ses portes le 21 octobre 2008, après 6 semaines d’exposition au Cloître du Centre culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster, à Luxembourg.
Pour les organisateurs des associations ADA et ABBL (Association des Banques et Banquiers-Luxembourg), c’est une grande satisfaction puisque l’exposition a été vue par quelque 2 385 personnes, parmi lesquelles 245 ayant bénéficié d’une visite guidée organisée par ADA.

Face à ce succès, et face à de nombreuses demandes pour accueillir l’exposition en d’autres endroits au Luxembourg et en dehors des frontières, ADA a préparé de nouvelles sessions d’exposition au courant de l’année 2009. Elle sera visible du 08 au 29 avril 2009 au Kulturhaus Niederanven. Cet événement est organisé par la Commission de l’Égalité des Chances, du Troisième Âge, de la Famille et des Affaires Sociales de la Commune de Niederanven.

Un second jeu des 50 photos constituant l’exposition se trouve en Afrique depuis le 23 octobre 2008 avec un vernissage au Centre culturel français d’Ouagadougou, en collaboration avec le Bureau luxembourgeois de la Coopération au Développement et la Confédération des institutions financières (CIF) d’Afrique de l’Ouest. L’exposition devrait poursuivre ensuite son voyage au Cap-Vert, au Sénégal et au Mali, en 2009.

L’exposition « Microfinance côté face » a été réalisée avec le soutien de la Coopération luxembourgeoise, du CCRN, de KBL-European Private Bankers, de la Spuerkeess et de la Banque de Luxembourg.

Plus d’infos vous trouvez dans ce PDF :

Article du 10 août 2004, dernière actualisation le 4 juillet 2014