Appui au développement autonome (ADA) - Projet LUXMINT

, par Jean-Sébastien Zippert

Historiquement, la microfinance fait surtout référence au micro-crédit. Un micro crédit correspond à un crédit d’un faible montant destiné avant tout à des personnes ayant pas ou peu de revenus. La microfinance est surtout présente dans les pays émergents et dans les pays en développement.

L’ensemble des services financiers qui en découlent (microassurance, prêts et crédits à la consommation, etc.) ont amélioré sensiblement les conditions de vie des populations, notamment en augmentant le taux de bancarisation de certains pays. Ces services sont un des facteurs de réussite des objectifs de développement durable, car ils permettent entre autres de favoriser et d’accroître l’entrepreneuriat.

L’institution luxembourgeoise ADA appuie les institutions de microfinance actives dans les pays en voie de développement. Elle est membre fondateur de etika. À l’époque le programme LUXMINT permettai d’octroyer des prêts et des garanties pour appuyer financièrement la croissance et le renforcement de ces institutions.

En avril 2001 ADA a récu un crédit d’investissement pour l’élargissement du programme LUXMINT. Vous trouverez plus d’informations ici. Ce projet a été élargi en avril 2004 par une extension de 260.000 EUR. Cette extension a été rendue possible grâce à la mobilisation de 40.000 EUR du fonds de garantie de Etika sur toute la durée du prêt. En 2007 il y avait une deuxième élargissement : Le crédit s’éleve maintenant à 500.000 EUR (durée des deux crédits 5 ans).

Articles parus dans la presse : Vous trouverez dans la revue de presse un article que le Tageblatt a consacré à ce prêt. Vous trouverez également le communiqué de presse qui a été repris par l’Agefi.

LUXMINT n’existe plus. Le programme a été remplacé par le LMDF. En janvier 2018 ADA et le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire ont signé une enveloppe de 28 millions d’euros sur quatre ans. Ce nouveau mandat est le troisième.

Contact : ADA, 39 rue Glesener, L-1631 Luxembourg, Tél. 45 68 68 1, info@ada-microfinance.lu, Site web

.........................................................................................................................................................................
Interview :
Lisez un interview sur les microcrédits, que Magali Paulus (à l’époque salarié de ADA et etika-présidente) a donné pour nôtre magazine etikainfo.

Document audio :

Ecoutez l’interview de Véronique Faber de ADA qui a été diffusée sur RTL

.........................................................................................................................................................................

Exemple

C’est ce type de crédit qui, un fois distribué à des institutions de microfinance (IMF) locales, permet à Fernando de faire vivre sa famille : Fernando Intriogo Rezabala habite à Santa Cruz en Bolivie. Il a quatre enfants. Apprenti en couture, Fernando voulait s’installer à son compte mais n’avait aucune réserve d’argent pour pouvoir lancer sa propre affaire.

Un jour, il rencontre FIE, une IMF bolivienne spécialisée dans l’offre de services financiers aux populations pauvres qui accepte de lui octroyer un prêt après examen de son dossier. Grâce à ce crédit, Fernando a pu acheter des machines et de la matière première, et a ainsi pu ouvrir son propre atelier de confection.

Depuis il se spécialise dans la confection de pantalons en jeans car il sait qu’il existe un marché potentiel. Les revenus générés par son activité augmentent peu à peu, et grâce à la régularité de ses remboursements, il a pu obtenir un second prêt, plus élevé.

Article du 10 août 2004, dernière actualisation le 17 janvier 2018