Augmentation de la ligne de crédit à ProActif

, par Jean-Sébastien Zippert

Etika et la BCEE ont octroyé une ligne de crédit de 1 millions d’euros à ProActif . L’occasion de faire le point sur l’asbl de Schifflange qui a fêté ses 10 ans en 2008.

Après avoir accordé une ligne de crédit d’un montant de 100.000 euros en 2006, etika et la BCEE ont décidé d’augmenter leur contribution à un million d’euros en décembre 2008. Cette ligne de crédit permet à ProActif de financer l’intégralité de ses nombreux projets à caractère social et environnemental. L’asbl qui a été fondée par la LCGB a bien progressé depuis ses débuts en 1998 : avec ses 530 salariés dont 210 personnes d’encadrement et 320 stagiaires, elle est devenue une actrice incontournable dans le secteur de la réinsertion au Luxembourg.

L’objet social de l’association est la réinsertion des chômeurs sur le premier marché du travail, c’est-à-dire le marché du travail classique, où les demandeurs d’emploi se trouvent en concurrence entre eux face à des employeurs qui offrent des postes. Le deuxième marché du travail est celui qui est subventionné par l’Etat ou des a.s.b.l. Ces subventions visent à combler la décalage entre l’offre et la demande d’emploi.

ProActif soutient en particulier des chô- meurs, qui en raison de leur situation spécifique ont des difficultés parfois insurmontables à rentrer directement dans le premier marché du travail. Ces problèmes d’insertions sont souvent dus à l’âge, au surendettement, à des dépendances, comme l’alcool ou des drogues, au manque d’une formation adéquate, et à des handicaps ou suite cause d’un chômage longue durée.

ProActif est présent dans de nombreux secteurs : outre le jardinage et la large palette de services aux citoyens qui sont bien connus du grand public, ProActif propose également des formations. Une vingtaine d’aide-éducatrices et -éducateurs sont formées chaque année à la garde d’enfant de bas âge. Ces personnes sont formées dans les cinq foyers gérés par l’association. ProActif s’est également lancée avec succès dans le maraîchage biologique avec le projet „Am Gaertchen-Sud“ qui existe depuis 2002.

La revitalisation de l’espace rural et le tourisme « vert » font également parti des activités de ProActif avec la restau- ration et l’entretien de wagons et d’une partie du réseau ferroviaire, tels qu’ils existaient dans le sud du pays en 1900. Le site est situé au Fond-de-Gras, au cœur du pays minier. Le projet est mené en collaboration avec l’AMTF (Association des Musée et Tourisme Ferroviaires), et la commune de Pétange.

Enfin, ProActif est présent dans le travail d’entretien des forêts dans le cadre du projet Ardennerpäerd. Ce projet a une double plus-value : écologique car l’usage de chevaux de trait permet de réaliser un entretien respectueux de l’écosystème. Social car le travail avec des chevaux est particulièrement adapté pour aider des personnes fragilisées psychologiquement suite à un accident de vie, de se reconstruire et de se réapproprier leur destin. Des activités qui démontrent bien le dynamisme de l’association et qui prouvent bien que le respect des standards sociaux et environnementaux élevés sont tout à fait compatible avec un travail de réinsertion.

Foto : Un chantier organisé par ProActif

Contact :

ProActif, 1, route de l’Europe, L-5531 Remich, Contact : Sandy Schadeck, Tél. 26 70 74 619, www.proactif.lu