Conférence gesticulée : Chronique d’une ex banquière - Vendredi 1 er décembre

, par Jean-Sébastien Zippert

Dans le cadre des 20 ans d’anniversaire du compte Epargne Alternative, etika a le plaisir de vous inviter à une soirée exceptionnelle intitulée :

Chroniques d’une ex banquière

Vendredi 1er décembre à 19 heures à Altrimenti - salle Rheinsheim (5 avenue Marie Thérèse, Luxembourg)

Nous n’aurions donc rien à dire sur ces banques, qui nous explosent à la figure, nous méprisent, mettent les gouvernements au pas - et qu’on ne parvient pourtant pas à contourner tant leurs services nous sont essentiels ? Les banques, la finance, nécessitent une pensée qui va bien au-delà du discours de l’expertise. Et c’est peut-être même par là qu’il faudrait commencer : se poser la question de la place que nous voulons bien leur laisser ; la question de qui peut légitimement maîtriser ces super-pouvoirs qui permettent aux banques de décider, par le crédit, quelles idées verront le jour ou pas. N’est-ce pas un enjeu majeur dans un monde où tout ou presque est passé à la moulinette financière, et où les catastrophes politiques, sociales et environnementales s’accumulent ?
Cette conférence gesticulée propose – à travers la narration du parcours atypique de l’auteure et interprète – un point de vue sur nos leviers d’action face à la finance, aux banques et à leurs crises, ainsi que des explications sur les banques et leur fonctionnement, les marchés financiers et leur logique, les réponses réglementaires et leurs limites.
Les « Chroniques d’une ex-banquière » ont été créées par Aline Fares à Bruxelles au cours du printemps 2017, dans le cadre d’une formation d’accompagnement à la création de conférences gesticulées organisée par l’ASBL La Volte. Présentée pour la première fois en juin 2017 au Théâtre National de Bruxelles et à l’Université d’été du CADTM près de Namur, les « Chroniques d’une ex-banquière » ont également été présentées à l’Université d’été des mouvements sociaux européens à Toulouse en août 2017.

Avec les conférences gesticulées, chacun peut donner de la voix pour partager sa voie : une ex-banquière qui remet la finance à sa place(...)... La société civile prend le pouvoir à tous les étages. Le Soir

A propos de l’auteure :
Aline Fares est conférencière, auteure et militante dans le secteur de la finance. Ancienne du groupe Dexia à Luxembourg, puis à Bruxelles, où elle a notamment été conseillère auprès du directeur des activités de banque commerciale du groupe, elle a quitté la banque fin 2011 à la faveur d’un plan social : Dexia fut en effet l’une des premières banques européennes à faire faillite en 2008, et de nouveau en 2011. Les recherches et activités militantes qui suivront lui permettront d’approfondir sa compréhension des mécanismes qui avaient conduit à la faillite du système financier et à son sauvetage aux frais de la population, et de commencer à œuvrer à sa transformation.

Aline Fares a rejoint en 2012 les rangs de Finance Watch, organisation créée un an plus tôt suite à l’appel de plus de 200 parlementaires affichant la volonté politique de réglementer la finance après la crise. Elle a quitté l’ONG fin 2016 après avoir achevé un projet de recherche participative à l’échelle européenne sur la représentation de l’intérêt général en matière bancaire dont les résultats sont présentés dans le rapport « Representation of the public interest in banking ».

Plein tarif : 10 euros
Tarif réduit : 5 euros (enfants jusqu’à 13 ans ou carte Kulturpass)
Réservation indispensable } en envoyant un courriel à events@etika.lu ou par téléphone au 29 83 53 en précisant le nombre de places plein tarif et tarif réduit demandé. Chaque entrée donnera droit à une boisson gratuite.