Fondation Autisme Luxembourg

, par Jean-Sébastien Zippert














La Fondation Autisme (FAL) a pour objet de développer les facultés des personnes atteintes d’autisme et de leur assurer une vie en toute dignité selon leurs désirs et en collaboration avec leurs familles et proches (lire ici un texte sur le thème publié dans le paperjam en 2016). La Fondation a construit des lieux de vie adaptés pour favoriser l’autonomie des personnes autistes et des chambres d’invités pour faciliter les visites de leurs familles. A la date de septembre 2016 on estime à 3.700 le nombre d’autistes au Grand-Duché. Depuis la création de soutien en 2004, les demandes ne cessent d’augmenter et plus de 600 familles ont reçu du soutien. Aujourd’hui la FAL accompagne 300 autistes par an. Les listes d’attente sont longues.

Pour la création de deux lieux de vie pour personnes atteintes d’autisme la Fondation a reçu en janvier 1999 et septembre 2004 deux crédits d’investissements par etika et la BCEE d’un montant de 170.551 et 500.000 euros avec une durée de 20 ans chaque fois. Avec le premier crédit la Fondation Autisme a financé la construction d’un premier lieu de vie à Munshausen (au Nord du Grand-Duché).

Ce bâtiment, mis en service en octobre 2002 (photo), a permis de faciliter grandement la vie des personnes autistes et de leurs familles. En effet, avant la construction de tels lieux de vie, des structures adaptées aux personnes autistes n’existaient pas au Grand-Duché et celles-ci étaient hébergées au Centre Hospitalier Neuro-Psychiatrique (CHNP) d’Ettelbrück faute de mieux, car les infrastructures du CHNP n’étaient pas adaptées à leur handicap.

L’autisme est un handicap courant (une naissance sur 150) qui se révèle lors des trois premières années suivant la naissance de l’enfant.

Les personnes autistes présentent des difficultés de communication verbale et non verbales, ce qui les empêche d’établir un lien avec le monde extérieur. Ces personnes ont besoin d’un accompagnement constant et les familles d’enfants autistes sont donc extrêmement sollicitées.

La Fondation Autisme a mis en place à la fois une méthodologie pour faciliter le diagnostic de détection de l’autisme chez les jeunes enfants (qui peut être facilement confondu avec d’autres handicaps comme la surdité, le retard mental, etc.) et une autre basée sur une éducation structurée adaptée aux besoins spécifiques gérés par les personnes autistes.

Les lieux de vies gérés par la fondation sont réservés aux patients de plus de 18 ans et ont pour objectif de leur donner un maximum d’autonomie (chaque patient dispose de sa propre chambre). Les pensionnaires ont accès à des activités intellectuelles et manuelles pour stimuler leur cerveau, aussi bien dans le domaine de la gestion quotidienne d’un foyer à travers des ateliers de cuisine, de jardinage et de buanderie, mais aussi dans le domaine artistique (travail sur le bois, la toile, la céramique…) et sportif avec fitness et escalade.

Afin de faciliter la vie des familles des personnes autistes, la Fondation a mis à disposition des chambres spécialement destinées aux visiteurs, de telle sorte que ces personnes peuvent partager une ou plusieurs journées avec leurs proches sans avoir à faire d’incessants déplacements.

La Fondation Autisme a également pensé aux enfants autistes et a organisé plusieurs colonies de vacances encadrées par des bénévoles soit à Munshausen soit à l’étranger ce qui permet aux parents de souffler un peu, tout en étant assurés que leurs enfants seront bien encadrés.

En octobre 2003, un deuxième lieu de vie a été inauguré et un troisième foyer (qui fait l’objet de ce prêt) a été inauguré en 2005. En tous 18 personnes autistes peuvent être accueillies. Avec l’ouverture de ce troisième lieu de vie, la Fondation emploie 100 personnes selon le Tageblatt du 09.08.2016.

La construction de ce lieu de vie a également pris en compte de critères écologiques : ainsi les bâtiments disposent d’une cogénération, de panneaux solaires et d’un système de récupération d’eau de pluie.

Depuis 2013 la Fondation construit une deuxième maison à Rambrouch. Selon le Journal (02.04.13) le financement par l’état a été confirmé. Ce nouveau foyer et un nouveau centre de jour ont ouvrit début 2017 (lire l’article dans le Luxemburger Wort à droite), s’ajoutant à ceux déjà existant (lire plus ici).

Contact :

Thomas Jaeger, 68, route d’Arlon, L-8310 Capellen, Tél. : (+352) 26 91 11-1, Fax : (+352) 26 91 09 57, E-mail : autisme@fal.lu, www.fal.lu

Photo de titre : Fondation autisme

Article du 25 novembre 2011, actualisé le 21 mars 2017