Inauguration d’une maison passive écologique

, par Ekkehart Schmidt

L’association etika en collaboration avec la Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat, Luxembourg, (BCEE) propose une bonification de taux sur des prêts aux particuliers désireux de financer des travaux de construction ou d’isolation de leur logement avec des critères écologiques (plus d’infos. Une première maison passive 100 % écologique qui a été financé par un tel prêt a été inauguré à Beckerich.

L’architecte Albert Goedert (photo : Maurice Fick) a inauguré la première maison passive luxembourgeoise construite avec 100% de matériaux écologiques. Répondant aux critères stricts imposés par etika, il a bénéficié d’une réduction de taux substantielle pour son crédit grâce à un Ecoprêt logement lancé conjointement par la BCEE et etika. La maison que l’architecte de 46 ans vient de inaugurer fin novembre, est spéciale à plus d’un titre. Elle se situe entre deux maisons au 10 Juck à Beckerich, dont l’une, qui date de 1880, appartient à sa famille. Les maisons passives qui ne consomment pas d’énergie fossile existent déjà au Luxembourg.

Mais cette maison va plus loin : sa construction aussi est écologique. « C’est une construction en bois qui n’utilise que des matériaux naturels », précise M. Goedert lors d’une conference de presse qui a été organisée par etika. Cette maison d’habitation avec un garage passif et un logement séparé a été parfaitement isolée avec de la cellulose, aérée en permanence sans perte de chaleur et chauffée grâce au biogaz et copeaux de bois de la centrale communale. Cela a non seulement permis à M. Goedert de « bénéficier de 16.000 euros de subsides de l’Etat par un éco-prêt de la BCEE » pour le financement, puis d’une réduction de taux proposée par etika et la BCEE dans le cadre d’un crédit de 100.000 euros remboursable sur 10 ans. L’investissement total a été quant à lui de 300.000 euros. ».

M.Goedert a construit cette maison mitoyenne de 100 m², comprenant un appartement de 70 m2 qui est mis en location, pour un coût d’environ 2800 euros le mètre carré, « après déductions des différentes aides », précise l’architecte-propriétaire. « Pour une maison de ce type, le coût de construction n’est pas plus cher qu’en passant par un promoteur ». M. Goedert voulait montrer que ce type de construction est réalisable au Luxembourg. Et etika voulait montrer que ca ne côute pas beaucoup plus de construire écologique. « Nombre de maisons passives sont construites ici par des Allemands, qui ont un vrai savoir-faire. Mais nous aussi nous pouvons le faire, il suffit de montrer aux artisans comment construire en passif », explique l’architecte. L’intérêt pour les habitants est de réaliser des économies d’énergie « mais aussi de valoriser leur maison quand ils veulent la revendre », car elle consomme beaucoup moins qu’une maison conventionelle.

Les EcoPrêts Logement (resp. Energie) ont été lancés par etika et la BCEE fin 2008 pour soutenir la construction de bâtiments neufs (resp. la rénovation de logements anciens). Cette offre est devenue encore plus intéressante suite à la nouvelle réglementation du 20 avril 2009 sur les aides fiancières aux particuliers. Voir plus détails ici)

Contact :
Albert Goedert, Atelier d’Architecture Beng, 75 rue Emile Mayrisch, L-4240 Esch-sur-Alzette, Tél : 54 94 30, Fax : 54 94 33, beng@pt.lu, beng.lu

Lire ici (cliquez en bas) un article sur la maison (Luxemburger Wort, 0712.09)