L’épargne alternative

Quand vous ouvrez un compte Epargne Alternative (EA), la BCEE et Etika s’engagent à ce que votre argent respecte trois points :

- la responsabilité,
- la transparence,
- la solidarité.

La responsabilité : En ouvrant un compte EA, l’épargnant est assuré que son argent finance des projets novateurs dans les domaines de l’écologie, du social et de la solidarité internationale. Les projets sont présélectionnés par le comité de crédit de Etika en raison de leurs mérites particuliers dans les domaines écologique, socio-culturel et de l’aide internationale. La BCEE octroie le crédit (et assume le risque qui y est lié), après avoir analysé la viabilité économique et financière du projet.

La transparence : Le titulaire d’un compte EA est informé sur l’identité des bénéficiaires des crédits alternatifs ainsi que sur l’objet et la finalité des crédits octroyés grâce à son épargne. Cette information se fait par la publication du périodique etikaINFO et du rapport annuel. Afin de garantir une bonification de taux significative malgré des taux de rémunération de l’épargne très faible, la BCEE et etika se sont engagées à appliquer une réduction de taux de 50 points de base depuis le 1er mars 2016.

La solidarité : L’épargne collectée sur les comptes EA est solidaire, car pour permettre le financement des projets sélectionnés à des conditions de faveur, l’épargnant renonce au profit du preneur de crédit à une partie de la rémunération usuelle du compte d’épargne normal (10 points de base de réduction, soit une rémunération annuelle de 0,10 % au lieu de 0,20 % pour un compte d’épargne traditionnel / date : 1er octobre 2015). L’épargnant soutient ainsi des projets qui privilégient des objectifs écologiques et sociaux par rapport à la maximisation de la rentabilité.

Articles de cette rubrique