Rénovation du moulin de Moestroff

, par Ekkehart Schmidt

L’exploitation de l’hydroélectricité, une énergie renouvelable, est très importante pour le développement durable et pour la lutte contre le réchauffement climatique. Bien que les centrales hydroélectriques font partie des producteurs d’énergie les plus écologiques, leur promotion au Luxembourg n’est que rudimentaire.

Il n’existe qu’une douzaine de centrales hydroélectriques en activité au Luxembourg. Elles sont soutenues avec une contribution propre et beaucoup d’idéalisme par leurs propriétaires privées. La rénovation d’un de ces moulins, la centrale microhydroélectrique à Moestroff, a été soutenue en 2008 par un crédit à taux réduit d’etika et la BCEE.

Les propriétaires de la Zettingermühle sur les rives de la Sûre près de Moestroff, dont la première mention scripturale apparait en 1248, ont reçu en octobre 2008 un crédit de 350.000 euros sur une durée de 15 ans. Le but du projet du couple Bourg-Biver est la conservation et l’accroissement du rendement de leur centrale microhydroélectrique. L’investissement sert comme un complément de revenus pour deux exploitations agricoles familiales.

Les roues du moulin ont été remplacées par des turbines en 1847. Depuis 1922 le vieux moulin produit d’électricité. „Notre but est l’exploitation d’une manière rentable à long terme“, dit Denise Biver. „En même temps nous sommes sensibles aux aspects écologiques pour maintenir l’écosystème de la Sûre“, souligne-t-elle.

Avec son épouse Emile Bourg, Denise Biver a planifié le renouvellement de la vielle grille de retenue des objets encombrants. Les services des eaux a aidé le couple pour ajouter un système d’écluses permettant aux poissons de circuler en amont comme en aval. La production annuelle d’électricité va augmenter de 10 % pour arriver à 614.180 kWh. L’énergie va alimenter le réseau en courant de la CEGEDEL. La rénovation permet d’économiser plus de 400 t CO2 par an (contre 385 t avant) .

Photo en haut : Le moulin dans une photo aérienne des années 70 ;
en bas : La vielle grille de retenue de 1956 avant et pendant la restructuration en automne 2008 (photos : Serge Medinger)


Contact :
Emil et Denise Bourg Biever, 2, rue Nic Grang, L-8610 Buschrodt, tel : 83 80 52

Article du 24 février 2009, actualisé le 3 décembre 2014.