Se nourrir sans détruire !

, par Ekkehart Schmidt


La plate-forme « Meng Landwirtschaft » a invité le public pour
un déjeuner convivial en faveur d’une agriculture saine et durable

Luxembourg, 19 juin 2014 - Aujourd’hui, à l’approche de la décision gouvernementale concernant le Plan du Développement rural (PDR), la plate-forme « Meng Landwirtschaft » (1) a mobilisé plus de 250 citoyens sur la Place Guillaume II à Luxembourg-Ville pour participer à un déjeuner convivial en faveur d’une agriculture saine et durable. « Meng Landwirtschaft » tient à manifester sa déception quant au contenu du PDR élaboré au cours des derniers mois et qui n’a pas sérieusement pris en compte les revendications transmises dès janvier par les membres de la plateforme.

Appelé à « utiliser les marges de manœuvre offertes par la politique agricole de l’Union européenne afin de maximiser le « verdissement » de l’agriculture », le gouvernement a renoncé à apporter des mesures significatives à la politique agricole du pays et persiste dans une voie « business-as-usual ». Selon « Meng Landwirtschaft », la version actuelle du PDR ne dirige pas les 400 millions d’Euro d’argent public vers une agriculture durable ni biologique.

Pourtant, la politique agricole erronée des dernières décennies se ressent au-delà du seul domaine de l’agriculture. Elle affecte la protection de la nature, du climat et des consommateurs, ainsi que les intérêts des petits producteurs des pays en développement. Au Luxembourg, la politique agricole est à l’origine du déclin dramatique de la biodiversité, de la population des abeilles, de la contamination à grande échelle de l’eau potable par les nitrates et les résidus de pesticides, et de l’émission de gaz à effet de serre dommageables au climat. À ces conséquences importantes s’ajoutent une baisse des exploitations et de l’emploi agricoles, un déclin économique du secteur. Malgré des dépenses publiques élevées pour l’agriculture, l’autosuffisance alimentaire du Luxembourg est loin d’être assurée et la production d’aliments bio ne peut satisfaire la demande.

Les 250 personnes qui s’étaient réunies aujourd’hui sur « le Knuedler » pour partager ce déjeuner convivial ont bien apporté la preuve que le verdissement est une exigence qui bénéficie d’un important soutien de la société civile, mobilisée pour une agriculture qui respecte la Terre, notre santé et les paysans ! Composé de produits biologiques, ce déjeuner voulait souligner l’importance de bâtir une agriculture qui respecte l’environnement, les consommateurs et qui proposera aux agriculteurs du Grand-Duché, comme des pays en développement, de véritables perspectives pour l’avenir.

La plate-forme « Meng Landwirtschaft » est convaincue qu’une refonte totale de la politique agricole luxembourgeoise peut mener à une situation gagnant-gagnant pour l’environnement, le climat, la protection de la nature et des consommateurs, ainsi que pour les agriculteurs du monde entier.

Un approvisionnement autonome constitué d’aliments sains, produits durablement, conduit notamment à la création d’emplois et de valeur ajoutée locale.

La plateforme « Meng Landwirtschaft » appelle le gouvernement à s’engager à mettre en place un grand débat sociétal pour discuter du futur de l’agriculture luxembourgeoise, car l’agriculture est un enjeu qui concerne non seulement l’accès à l’alimentation et à l’emploi, la santé et la qualité de notre environnement, mais aussi le rapport que nous entretenons avec les pays du Sud où nous prétendons lutter contre la pauvreté : l’agriculture est un enjeu d’avenir qui concerne l’ensemble de la population et non pas seulement les agriculteurs.

Informations complémentaires :
Le rapport « Agriculture 2.0 : plaidoyer pour une réorientation de la politique agricole luxembourgeoise » (en langue allemande avec résumé en français) est disponible sur www.meng-landwirtschaft.lu.

Interlocuteurs – interlocutrices  :
natur&ëmwelt a.s.b.l. : François Benoy, Coordinateur de „Meng Landwirtschaft“, tél. 691447554, f.benoy@naturemwelt.lu

(1) Les ONG réunies au sein de la plate-forme „Meng Landwirtschaft“ :
natur&ëmwelt a.s.b.l., Bio-Lëtzebuerg, Greenpeace Luxemburg, Action Solidarité Tiers Monde, SOS Faim Luxembourg, Mouvement Ecologique, Caritas Luxembourg, etika, CELL, attac, Slow Food Luxembourg, Cercle de Coopération, Aide à l’Enfance de l’Inde, Lëtzebuerger Landesverband fir Beienzuucht, SEED