Devoir de vigilance : Les multinationales doivent rendre des comptes ! Mardi 28 janvier 2020

, par Jean-Sébastien Zippert

etika, ATTAC Luxembourg,et l’Initiative pour un devoir de vigilance au Luxembourg ont le plaisir de vous inviter à une conférence lunch :

Devoir de vigilance : Les multinationales doivent rendre des comptes !

Mardi 28 janvier 2020 à 12h15 à l’Altrimenti

Lieu : Salle Rheinsheim à l’Altrimenti asbl - 5 avenue Marie-Thérèse, Luxembourg

En présence de Olivier Petitjean

Olivier Petitjean retrace les grandes étapes de la construction de la loi sur le devoir de vigilance des multinationales. Adoptée en février 2017, c’est l’une des seules législations d’initiative citoyenne qui ait été votée en France. Elle contraint les entreprises donneuses d’ordre à prévenir les risques sociaux, environnementaux et de gouvernance liés à leurs opérations mais qui peuvent aussi s’étendre aux activités de leurs filiales et de leurs partenaires commerciaux. Olivier Petitjean raconte ce processus qu’il a suivi de près et le replace dans l’histoire plus longue de la lutte contre l’impunité des multinationales.
Cette initiative a fait tache d’huile en Europe puisque de nombreux pays dont le Luxembourg ont créé leur propre collectif pour qu’une loi soit votée à la chambre des Députés. Olivier Petitjean traitera également dans son propos le cas de multinationales présentes au Luxembourg.

Présentation de l’orateur :

Olivier Petitjean est journaliste indépendant en charge depuis 2017 de l’Observatoire des multinationales. Cette plateforme est la plus grande base de données francophone sur les comportements sociaux et environnementaux des multinationales du CAC 40. Il a côtoyé les mouvements de solidarité internationale et l’édition entre France et la Nouvelle-Zélande.








Son premier livre "le Devoir de Vigilance"’ a été salué par la presse :

"Un récit pédagogique et politique."
Alternatives économiques

"Olivier Petitjean, qui a suivi de près le processus, retrace les grandes étapes de la construction de cette loi. Il la replace dans l’histoire plus longue de la lutte contre l’impunité des multinationales, et tire les leçons en termes de stratégie de la société civile, d’alliances et de confrontation avec le poids des lobbys."
France Culture

Pour des raisons d’organisation, il est absolument impératif de s’inscrire par courriel via events@etika.lu avant le 25 janvier en précisant le nombre de personnes qui assisteront à la conférence et celles qui resteront pour le déjeuner. La participation à la conférence et le déjeuner sont offerts par etika.

etika, ATTAC Luxembourg, Greenpeace Luxembourg et natur&ëmwelt vous invitent à une conférence-déjeuner :

La pollution a aussi une histoire

Mercredi 24 janvier à 12h15
Lieu : Salle Rheinsheim à l’Altrimenti asbl - 5 avenue Marie-Thérèse, Luxembourg

En présence de Thomas Le Roux, chargé de recherche au CNRS

Les méfaits de dégradation de notre environnement sont régulièrement évoqués par les médias : rappelons que un décès sur 6 dans le monde est dû à la pollution (rapport publié dans la revue The Lancet en octobre 2017). Beaucoup plus rares sont les réflexions qui étudient de façon anthropologique et historique comment l’homme a petit à petit dégradé les conditions de vie de son écosystème, et comment cette évolution s’est accélérée avec le développement du capitalisme d’abord par l’usage massif des énergies fossiles (charbon puis pétrole), sans omettre sa phase ultime avec la financiarisation de toutes les activités humaines.

Autrefois sources de nuisances locales circonscrites, les effets des activités humaines sur l’environnement se sont transformés en pollutions globales. Le climat se réchauffe, les mers s’acidifient, les espèces disparaissent, les corps s’altèrent : en rendre compte d’un point de vue historique permet de ne pas sombrer dans la sidération ni dans le découragement face à un processus qui semble devenu inéluctable. Car le grand mouvement de contamination du monde qui s’ouvre avec l’industrialisation est avant tout un fait social et politique, marqué par des cycles successifs, des rapports de force, des inerties, des transformations culturelles. En embrassant l’histoire des pollutions sur trois cents ans, à l’échelle mondiale, François Jarrige et Thomas Le Roux explorent les conflits et l’organisation des pouvoirs à l’âge industriel, mais aussi les dynamiques qui ont modelé la modernité capitaliste et ses imaginaires du progrès.

| |Présentation de l’orateur : Thomas Le Roux, historien, est chargé de recherche CNRS et membre du Groupe de recherche en histoire environnementale (GRHEN), une équipe du Centre de recherches historiques (CRH) à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a été le porteur du programme Émergences – Ville de Paris (2011–2014), « Histoire des risques et des accidents industriels, France, Angleterre, fin XVIIe–fin XIXe siècles ». Il est membre du comité de rédaction de la revue Le Mouvement social.
Il est le co-auteur avec François Jarrige du livre "La Contamination du monde
Une histoire des pollutions à l’âge industriel"
qui a été salué par la presse :

|

« [livre formidable(...). C’est un livre d’histoire environnementale totale, qui, décortique l’explosion du phénomène des pollutions à l’âge de l’anthropocène. »
France Culture

« étude inédite et intégrale sur 300 ans d’histoire des pollutions dans le monde. »
France Inter

"Le travail manquait, le voilà réalisé : une histoire des pollueurs de 1700 à nos jours." Alternatives economiques

Ce livre sera disponible en dédicaces.

Pour des raisons d’organisation, il est absolument impératif de s’inscrire par courriel via events@etika.lu avant le 21 janvier en précisant le nombre de personnes qui assisteront à la conférence et celles qui resteront pour le déjeuner.