LIFE : Une maison pour la colocation

, par Ekkehart Schmidt













Selon la woxx, « face à l’inertie de la classe politique dans le dossier du logement abordable, la société civile a décidé de fourbir les armes et de mettre à disposition par le biais de l’association LIFE, des chambres en colocation ». Conscient du fait que les prix de l’immobilier ne cessent d’augmenter, et que de plus en plus de personnes ont des difficultés à se loger, l’asbl est d’avis qu’une des solutions efficaces pour remédier au problème réside dans la vie en colocation.

Fin décembre 2019, LIFE, qui entend servir de plateforme écocréative à de nombreux projets, vient de présenter son « WG-Projet », qui permettra à des jeunes de louer des chambres à des prix compris entre 300 et 600 euros par mois. Comme l’explique Gary Diderich, l’un des quatre initiateurs de la plateforme avec Nathalie Reuland, Luc Reisdorf et Frenz Azzeri : « Face à la flambée des prix, le but est de mettre sur le marché des chambres en colocation abordables. » Un autre objectif est de promouvoir la solidarité entre les personnes.

Le projet a débuté en 2018, et une année plus tard, une première maison a pu être achetée dans la commune de Soleuvre (photos). Le but est de la transformer de sorte que, au plus tard en 2021, sept jeunes entre 18 et 26 ans puissent y trouver un logement. L’association prévoit en plus des sept chambres prévues, d’y installer deux salles communes et des salles de bains attenantes à chaque chambre ; une de ces dernières sera d’ailleurs aménagée de façon à pouvoir accueillir une personne en fauteuil roulant.

La rénovation se fera en utilisant des matériaux écologiques : un isolement thermique aux normes sera installé, des énergies renouvelables seront utilisées de façon à ce que le logement puisse se voir attribuer la classe énergétique A, et un système de récupération des eaux de pluie servira à alimenter les toilettes et les lave-linge. Les matériaux extraits de la maison seront mis à la disposition du projet Benu Village à Esch-sur-Alzette ainsi que d’autres coopératives, afin de bien respecter le principe de l’économie solidaire.

Le projet initial a été cofinancé par le ministère du Logement, et le prêt passe par un compte d’épargne alternatif géré par Etika et Spuerkeess. Un crédit pont à hauteur de 2 000 000 reste actif jusqu’à ce que toutes les subventions du Ministère aient été versées. Vient s’ajouter à cela un prêt d’investissement de 500 000 euros sur 20 ans.

De plus, LIFE a déjà logé 25 personnes dans sept autres maisons et se prépare à étendre son programme. Le principe est simple : les propriétaires qui acceptent de louer leur maison ou appartement au projet passe un contrat directement avec LIFE, qui s’occupe des contrats de logement, ce qui permet aux personnes en recherche de logement la levée de certaines barrières administratives, mais aussi une gestion plus simple pour les propriétaires. En effet, le paiement des loyers est garanti, et ils ont un seul interlocuteur en cas de problème. L’asbl dispose d’ailleurs d’une convention « gestion locative sociale » avec le ministère du Logement dans le cadre de ce projet.

En même temps, les propriétaires doivent se accepter de demander un loyer n’excédant pas les 10 euros par mètre carré. S’ils le souhaitent, les propriétaires comme les locataires peuvent verser chaque mois une contribution de solidarité, qui fait office de fonds pour parer aux éventuelles réparations.

LIFE lance un appel : « Si vous êtes propriétaire d’une maison et que vous souhaitez en faire quelque chose de positif pour un plus grand nombre de personnes, alors contactez-nous : housesharing@lifeproject.lu. Et n’hésitez pas à nous poser toutes vos questions. »

Contact :
LIFE Asbl
Gary Diderich, Frenz Azzeri
22, rue Baltzing
L-3413 Dudelange
Tél. 661530895
Site web

Source du texte : un article paru dans la woxx du 3 janvier 2020

Article du 7 janvier 2020